Fury FC: Attendons-nous à du beau foot de possession et de passes

Ce n’est pas un secret pour les fans de foot ottaviens que la philosophie de Nikola Popovic en est une de possession et de passes. C’est un style qu’il n’a pas été en mesure de mettre en application l’an dernier, lors de sa première saison comme entraîneur du Fury.

Dans un interview donné à Markus Marshall de SHIFTER Sports l’an dernier et publié sur Medium, Popovic a dit que ses influences principales étaient José Mourinho et surtout le superbe jeu des équipes de Pep Guardiola, bien connu pour ses tactiques de passes à outrance et de possession du ballon.

Popovic sur sa philosophie: ”C’est un style de jeu où nous voulons avoir la balle. Mais ce n’est pas avoir la balle seulement pour la garder. C’est afin d’être organisés et d’amener une stabilité défensive. Nous voulons percer l’opposition avec des passes qui pénètrent leur ligne, et surtout avec l’idée de jouer avec passion. C’est d’amener un style attrayant pour les fans qui nous regardent. C’est un style très demandant et ambitieux, et c’est ce que nous essayons de mettre en oeuvre.”

-Nikola Popovic à Markus Marshall, 13 avril 2018, SHIFTER Sports

C’est un style de jeu que Popovic a utilisé comme entraîneur des Swope Park Rangers en 2017. Ceux-ci furent les meneurs de la USL avec une moyenne de 524 passes par match, une tendance qui a continué en 2018.

SPR2017PassMap
La carte de passes des Swope Park Rangers contre Orange County SC, le 12 août 2018. Swope Park a fait un total de 702 passes, et a eu 65% de possession.  Source: uslchampionship.com, Données: Opta. Le match complet est disponible sur YouTube, ci-bas.

Fury FC était à l’opposé. En 2017, Ottawa a terminé dernier dans la conférence de l’Est et troisième avant-dernier dans la ligue en terme de passes. Le Fury avait alors une moyenne de 357 passes par match, presque 200 passes de moins par match que les Rangers de Popovic. En 2018, alors dirigés par Popovic, le Fury FC n’a pas amélioré cet aspect. Ils ont de nouveau terminé bon derniers en conférence, et avant-derniers dans la ligue, avec une moyenne de passe par match de 332.

Afin de comprendre comment le Fury pourrait modifier son approche en 2019, j’ai fait une analyse statistique des joueurs présentement sous contrat, basé sur leurs statistiques de 2017 et 2018.

Cette analyse a rapidement démontré que Popovic a gardé les joueurs qui allaient cadrer dans le style voulu, et a signé les joueurs qui allaient donner les chances d’instaurer sa philosophie. Popovic pourrait donc avoir finalement bâti l’’équipe pouvant adopter son style de jeu.

En 2017, les joueurs du Fury ont réalisé 35,3 et 35.5 passes par match par joueur en 2017 et 2018. En comparaison, les équipes meneuses en USL avaient normalement une moyenne de plus de 40 passes par match par joueur.

Les joueurs du Fury présentement sous contrat avaient donc une moyenne combinée de 46.3 passes par joueur par match selon leurs statistiques combinées de 2017 et 2018. Ces chiffres ferait du Fury l’équipe numéro 1 en USL en termes de passes.

Cette moyenne va probablement diminuer avec la signature de nouveaux joueurs. Mais il est clair que l’ajout de Wal Fall, Charlie Ward et Dakota Barnathan augmentent drastiquement cette statistique pour le Fury. Les trois montrent une moyenne de plus de 50 passes par match dans les deux dernières années.

Ces trois nouveaux joueurs sont également statistiquement plus haut que tous les joueurs qui reviennent, en termes de longues passes réussies par 90 minutes. Parmi les joueurs qui ne sont pas revenus, seulement Cristian Portilla, Colin Falvey et Sergio Manesio avaient des statistiques approchant la zone ou est situé Wal Fall dans le graphique ci-bas. Nous pouvons certainement avancer que le Fury a signé trois nouveaux joueurs dont le rôle sera de percer la ligne adverse avec des passes pénétrantes, tel que Popovic l’a suggéré l’an dernier. Fury 2019 Squad_ Long Passes vs Passes per 90 (1)

Il est aussi évident que le nombre élevé de passes n’est pas gage de succès. Le Phoenix Rising FC, par exemple, n’étaient pas une équipe utilisant ce style de jeu, et ont été les finalistes en USL Cup. Atlanta United II étaient une équipe de passes, mais n’ont pas eu beaucoup de succès et ont été rapidement éliminés. Ceci dit, plusieurs équipes qui ont fait statistiquement beaucoup de passes ont bien terminés dans leur conférences, notamment Louisville FC (champions de la USL Cup), Swope Park Rangers, et Orange County SC, pour n’en nommer que quelques uns.

Les passes et la possession doivent toutefois mener à de la finition, surtout dans le dernier tiers. Et c’est une facette qu’il semble toujours manquer au Fury à ce jour.

Le jeu de passes et de possession pourrait mener au succès, mais devrait aussi créer des matches agréables à regarder. On ne peut sous-estimer le succès potentiel, mais surtout le plaisir de regarder une équipe qui est capable de jouer selon la philosophie de l’entraîneur. C’est un changement de philosophie majeur pour le Fury, et si c’est bien fait sur le terrain, nous pourrions avoir de superbes matches pour les fans de tous âges.

Cette année, Ottawa a besoin de victoires, mais aussi de beau foot. C’est nécessaire afin de surmonter surmonter les incertitudes des mois passés et à venir. Ce type de jeu devrait garder les fans intéressés, intéresser de nouveaux fans, et avoir une équipe gagnante sur le terrain.

This article is also published in English on 613 Sports

Laissez-nous savoir ce que vous pensez avec un commentaire ci-bas ou sur notre TwitterFacebook, ou Reddit!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s