Fury à travers les chiffres: C. François

(This article is also published in English)

Parlons statistiques. Pour ce premier article traitant du sujet, je vais analyser un des nouveaux membres du Fury, Christiano François.

francois_christiano_large
uslchampionship.com

À 16 ans, il faisait ce qu’il aime le plus sur un terrain de foot de Cabaret, Haïti lorsque, le tremblement de terre de 2010 a frappé. Il s’est installé aux États-Unis, passant d’une école préparatoire du New Jersey à l’Université du Maryland. Vous pouvez en apprendre plus sur son parcours d’Haïti vers la USL dans cet article en provenance de Pittsburgh (en anglais seulement).

Une analyse de ses statistiques de base confirme le rôle de Christiano comme ailier efficace, qui centre et attaque le filet de cet endroit. D’ailleurs, la moitié de ses tirs et trois de ses quatre buts ont été faits à partir des ailes.

En 2018, Christiano a terminé 7e dans la ligue et 4e dans la conférence pour le nombre de centres, avec 178. C’est bien au-delà des meneurs du Fury Carl Haworth et Christian Portilla, avec 97 et 96 respectivement. Dans la conférence de l’est, il a terminé 15e, avec 5 passes (à égalité avec Steevan Dos Santos), et 21e avec 46 tirs (légèrement en avance sur Kevin Oliveira, le tireur par excellence du Fury, qui en a eu 44).

Il s’est classé 14e dans la ligue et 6e dans la conférence avec 59 chances créées*. Haworth et Dos Santos étaient les meneurs du Fury, avec 30 et 29 chances créées, se classant respectivement 39e et 45e dans la conférence.

Christiano peut aussi compter, comme ce golazo:

Il a eu 4 buts en 2018, et nous pouvons nous attendre à un production de quatre à huit buts de sa part en 2019. Mon analyse de ses buts anticipés (Expected Goals (xG)*) à partir des données de 2018 lui donne un xG de 6,92. Ceci nous fait dire que Christiano est clairement offensif, mais que son rôle n’est pas d’être le buteur qui va nous donner de 10 à 15 buts. Nous pouvons toutefois certainement nous attendre à une meilleure performance de sa part que les 5 buts de Dos Santos de l’an dernier!  Voici un graphique montrant son xG par match l’an dernier.

chart (4)

Cheetah mérite son surnom: son accélération et sa vitesse devraient exciter les fans du Fury. Sa vitesse l’aide à passer et centrer, créant des chances qui mènent à des buts.

Une analyse plus poussée nous montre aussi que Christiano amène des éléments offensifs qui manquent au Fury depuis les débuts en USL. Voici quelques conclusions quand on le compare avec certains joueurs du Fury de 2018.

  • Il a obtenu un nombre comparable de buts que les joueurs offensifs du Fury.
  • Il a tiré davantage sur la cible que Dos Santos, Oliveira, Haworth, Tony Taylor et Adonijah Reid.
  • Son nombre de centres réussis à été très supérieur en comparaison aux joueurs du Fury .
  • Son nombre de passes clés* étaient deux fois plus que le joueur du Fury le plus efficace en ce domaine.
  • Ses dribbles réussis ont été largement plus nombreux que les joueurs du Fury de 2018, outre Reid.
  • Il a créé davantage de chances* que n’importe quel joueur du Fury ayant joué en 2018, et plus que ceux qui restent en 2019 (Oliveira et Haworth).

statistics comparison_ fury '18 and c. françois '18

Christiano s’est également bien débrouillé en 2017,  en comparaison avec un Fury plus offensif, lorsque Dos Santos a marqué 10 buts, comparé à ses cinq de l’an dernier. Christiano, blessé, n’a joué que 14 matches avec les Rhinos de Rochester, mais nous pouvons faire les déductions suivantes:

  • Il a plus de centres réussis que la plupart des joueurs du Fury en 2017. Il a joué beaucoup moins que le seul joueur du Fury qui le dépasse dans cette statistique, Jonathan Barden.
  • Il a fait un bon nombre de passes décisives, et fut le meneur des Rhinos. Ses chiffres en 2017 et 2018 sont égaux ou supérieurs que ce que les joueurs comparables du Fury ont fourni en 2017.
  • Il a encore fait un grand nombre de passes clés, malgré sa blessure. Seuls Gerardo Bruna et Carl Haworth en ont eu davantage en 2017.
  • Il a créé des chances en grand nombre en comparaison avec les joueurs du Fury qui ont joué davantage.
  • En moins de matches que Bruna, il a un nombre similaire de dribbles réussis. C’est moins pour Christiano en 2017 qu’Adonijah Reid en 2018, mais Christiano a joué beaucoup moins.

statistics comparison '17&'18 _ select fury players and c. françois

Pendant que nous en parlons, regardons Christiano dribbler:

Avec une analyse de certains chiffres par 90 minutes, on voit que Christiano a eu plus de centres et dribbles réussis, de passes clés et de création de chances que la plupart des joueurs offensifs du Fury de 2017 et 2018. Nous pouvons surtout en déduire que Christiano est un joueur qui semble être plus complet, du moins dans ces statistiques, que les joueurs du Fury qui performent presque uniquement dans des domaines spéficiques.

Bien que l’analytique ci-bas n’est pas, par définition, prédictive, on peut raisonnablement penser que Christiano devrait être en mesure de faire de même en 2019, mais devra être soutenu par des joueurs en mesure de capitaliser sur ces forces.

succ. crosses, key passes, succ dribbles and chances created per 90 minutes ('17&'18)

Ce qu’il amène à l’équipe devrait aider Ottawa, notamment sur les jeux arrêtés:

Mais il faut le joueur qui fait la frappe finale. Bien que la plupart des joueurs peuvent faire la frappe ci-haut, le Fury n’a pas encore signé de buteur naturel. Christiano, malheureusement, n’a pas encore l’équivalent de son partenaire Neco Brett (15 buts en 2018) au sein du Fury édition 2019.

Toutefois, il va créer des chances. Et avec des chances, l’équipe obtient des buts. Et en fin de compte, bien que nous avions et avons toujours des joueurs comparables à Ottawa, les statistiques de Christiano démontrent qu’il est un joueur offensif plus complet que les joueurs du Fury passés et présents en USL.

Les attentes seront élevées pour Christiano à Ottawa.

  • *Opta, le fournisseur de données de l’USL définit les chances créées comme “les passes décisives et les passes clés.’’
  • Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la statistique populaire de buts anticipés peuvent s’informer au lien suivant sur Reddit (anglais seulement). Opta dit que les buts anticipés (xG) est une statistique mesurant la qualité d’un tir basé sur plusieurs variables, tel que le type de passe, l’angle et la distance du tir vers le but, si c’était une tête et si on pouvait qualifier ceci comme une grosse chance. L’addition des buts anticipés d’un joueur ou d’une équipe peut nous donner une indication sur le nombre de buts qu’un joueur ou une équipe devrait être en mesure de marquer, compte-tenu des tirs qui ont été pris. Une explication plus détaillée en français peut être obtenue ici.
  • Opta définit une passe clé comme “la passe finale ou centre-tir menant le récipient du ballon à avoir une tentative de marquer, sans le faire.
  • Opta définit le dribble comme “une tentative d’un joueur de battre un adversaire lorsqu’il a la possession du ballon. Un dribble réussi signifie que le joueur bat le défenseur tout en gardant la possession.”

 

Advertisements

One thought on “Fury à travers les chiffres: C. François

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s